Le commissariat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 310
¥ : 2147483647
Date d'inscription : 20/09/2013
Emploi/études : Directeur du Body Scandals
avatar
PNJ

MessageSujet: Le commissariat   Sam 23 Sep - 22:03

Forces de police

Afin de lutter contre le crime et de permettre aux citoyens de vivre dans la paix, les commissaires Endо̄ et Harada n'auront de cesse de pousser leurs troupes à se battre car tel est le choix de vie d'un policier

Précisions


Les différents grades disponibles ont été listés dans le sujet regroupant les officiers engagés sur le forum tout en bas. Il existe plusieurs services et commissariats dans Osaka. Néanmoins, par un souci de facilité, de sociabilité et d'amusement, nous avons décidé de réunir dans un seul les brigades des commissaires Endо̄ et Harada ainsi que celles qui peuvent y être reliées dans des affaires. De plus, ils sont les deux seuls plus gradés du forum à pouvoir être joués.



Dernière édition par The Big Bad Boss le Sam 23 Sep - 22:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 310
¥ : 2147483647
Date d'inscription : 20/09/2013
Emploi/études : Directeur du Body Scandals
avatar
PNJ

MessageSujet: Re: Le commissariat   Sam 23 Sep - 22:04

Un tour des lieux



Il est vrai que ce qui se passe entre les murs d'un commissariat et la manière de fonctionner de celui-ci reste assez obscur. Mais avec ce descriptif, tout va te paraître plus clair et tu deviendras incollable sur le sujet (Src)


Rez-de-chaussée


1. Accueil principal : il est divisé en deux parties distinctes, l'une pour l'accueil général et l'autre pour l'accueil des personnes ayant été emprisonnées et désirant récupérer leurs effets personnels. L'accueil principal contient essentiellement des chaises permettant de gérer les files d'attente et le bureau d'un policier chargé de diriger les différentes personnes reçues.

2. Accueil secondaire : c'est ici qu'il est possible de récupérer les effets personnels réquisitionnés lors d'une période d'emprisonnement. Cette partie de l'accueil contient également quelques chaises mais beaucoup moins que dans la partie précédente.

3. Salle des pièces à conviction : c'est ici que sont entreposés à la fois les pièces à conviction relevées lors des diverses enquêtes menées par les officiers du commissariat et les objets prélevés aux prisonniers. On y trouve de grandes séries d'étagères en métal sur lesquelles sont entreposées tous un tas de boîtes et de sachets étiquetées. Deux registres différents répertorient tous les objets contenus dans cette pièce. La salle possède deux entrées blindées et renforcées.

4. Bureau de l'officier-gardien : c'est dans ce lieu de passage que se trouve l'officier chargé à la fois de seconder l'accueil en ouvrant la porte renforcée permettant de pénétrer réellement dans le commissariat en lui-même et de vérifier les registres de la salle des pièces à conviction à laquelle il est chargé de donner accès. Son bureau est constitué d'une table, de deux chaises car l'officier est accompagné par un réceptionniste civil et de tout l'équipement nécessaire à sa fonction. La porte donnant de son bureau sur l'accueil comporte une vitre grillagée en matériau incassable. L'officier est également chargé de la réserve d'équipement du commissariat.

5. Réserve d'équipement : il s'agit d'une pièce contenant le surplus d'équipement du commissariat , principalement des armes et des munitions ainsi que les équipements plus rares dont pourraient avoir besoin les policiers pour certains types d'enquête ou de descentes.

6. Salle de repos : c'est la salle où viennent se détendre les agents lorsqu'ils ont besoin de faire une pause. Elle comporte essentiellement une série de fauteuils confortables, des sucreries et de quoi se faire du café. On y trouve régulièrement les journaux de la ville et quelques livres.

7. Salle de conférence : c'est une salle contenant environ huit grandes tables et une quarantaine de chaises. On y trouve également une estrade et un pupitre depuis lequel le chef de chaque secteur explique à ses recrues les avancées des enquêtes ou les affaires sur lesquels ils vont être amenés à travailler. C'est également dans cette salle qu'ont lieu les réunions plénières ou que sont annoncées les événements liées à la vie du commissariat : promotions, mutations, mariages, naissances, etc. On y trouve également les casiers de chaque officier où sont déposés tout le courrier ou les notes d'information qui leur sont destinés.

8. Vestiaire des hommes et femmes séparés : il comporte plusieurs séries de casiers qui permettent aux officiers de se changer, ainsi que plusieurs bancs et une réserve d'eau. On y trouve également plusieurs appareils de musculation permettant aux officier de se maintenir en forme. Douches et sanitaires pour les deux. Le vestiaire des femmes est plus petit car moins nombreuses.

9. Salle des registres et des photographies : c'est ici que les personnes qui ont été arrêtées sont photographiées dos à un mur blanc strié de bandes noires séparées chacune par un mètre d'intervalle. Cette salle contient donc un matériel de photographie et de développement (chambre noire avec révélateurs etc). Les photographes prises sont consignées et placées dans divers registres, avec les empreintes du suspect. C'est également dans cette salle que sont recueillies et répertoriées les empreintes des personnes arrêtées. La salle contient donc une table avec un encreur où le suspect est obligé d'apposer ses doigts avant d'imprimer ses empreintes sur le formulaire adéquat. Par la suite, il est autorisé à se laver les mains dans un seau d'eau qui trône non loin de la table.

10. Salles d'interrogatoire : construites sur le même modèle, elles ne contiennent qu'une simple table de bois, plusieurs chaises et une source lumineuse unique. On y trouve également un matériel d'enregistrement. Enfin, c'est également dans ces salles que les personnes arrêtées peuvent rencontrer leur avocat.

11. Salle du gardien des cellules : c'est ici que reste le gardien des cellules, il gère à la fois les entrées, les sorties et les « visites » de ses collègues aux prisonniers. Le travail peut paraître ennuyeux la plupart du temps mais certains détenus sont parfois très difficiles à maîtriser ou épuisants sur le plan nerveux.

12. Cellules : un couloir passe devant chaque cellule de la prison. Ces cellules sont faites de barreaux et de murs de ciment renforcé. Chaque cellule contient une seule porte évidemment, un lit de métal ancré au sol, un seau et des toilettes.


Les étages


13. Bureau du champ d'investigation général (affaires courantes) : c'est dans cette vaste pièce que sont réunis tous les agents dépendant du commissariat mais qui ne sont pas assignés à un domaine criminel particulier et dirigés par l'énergique commissaire Harada. On trouve aussi des casiers et de multiples bureaux dans cette salle, tous équipés d'un ordinateur pour taper les rapports. Sur l'un des murs est accroché un vaste panneau sur lequel sont inscrits les enquêtes en court et quels officiers en sont chargés.

14. Service des homicides : Hormis la salle consacré au x investigations générales, on trouve quatre autres services contenus dans des pièces de taille et d'agencements relativement identiques. On y trouve un équipement similaire à celui contenu dans la grande salle consacrée aux affaires courantes. Les agents qui y travaillent cherchent à élucider les meurtres commis dans leur secteur ou dans la ville entière.

15. Service des substances prohibées (narcotiques et alcool) : identique à la précédente dans sa conception, cette salle abrite les policiers travaillant sur les affaires de drogue et d'alcool.

16. Service des mœurs : cette section comporte relativement moins d'agents que les autres, mais bénéficie d'une salle aussi vaste. Les policiers y travaillant sont en charge des affaires liées aux mœurs.

17. Service consacré au crime organisé : à l'inverse du précédent, ce bureau compte de nombreux employés luttant contre le crime organisé et les mafias qui tentent de mettre la main sur la ville d'Osaka et d'étendre toujours plus leur influence néfaste sur la ville. Heureusement, ils bénéficient de l'appui fréquent des autres services, notamment ceux liés aux substances prohibées, aux affaires courantes et aux homicides.

18. Service de la lutte contre la cybercriminalité : C'est dans une salle moins grande que sont regroupés tous les officiers qui travaillent sur les crimes liés à internet, et Dieu sait qu'ils ont fort à faire de nos jours. Chaque bureau est équipé d'un ordinateur dernier cri ou presque, selon le budget alloué par l'État. Ils sont moins nombreux car plus capables de traiter plusieurs sujets en même temps.

19. Service de la police scientifique : Situé sur tout un étage en sous-sol, on y trouve bureaux mais aussi différents laboratoires afin de traiter au mieux les affaires pour lesquelles les officiers sont sollicités. Oublie néanmoins le faste exposé dans certaines séries télévisées américaines à succès, le Japon étant un des pays les plus sûrs du monde, le budget est limité comme exposé plus haut.

20. Service de la brigade spéciale : Dirigée par le commissaire Endо̄, elle se situe au dernier étage du bâtiment. Elle porte le nom de spéciale car officiellement, elle n'existe pas. Tous les policiers ne sont pas forcément au courant de son existence ou/et de ce que font ses officiers. Il faut savoir qu'elle se voit confier les enquêtes épineuses, dangereuses. Elle est autorisée à flirter avec la légalité voire la dépasser tout en étant tenue d'une main ferme par son commissaire.  Dotée de moyens financiers plus importants afin de réussir dans ses enquêtes, ses membres sont peu nombreux car c'est très important que leur secret soit préservé. L'anonymat et leur capacité à prendre plusieurs identités aisément sont les pré-requis pour rentrer dans cette brigade.

21. Débarras : Salle pourtant relativement imposante, elle n'a pas véritablement de fonction allouée, elle contient donc un peu tout ce qui n'a pu être mis ailleurs et notamment le matériel de la femme de ménage.

22. Salle des employés : il s'agit de la salle dévolue aux employés civils qui s'occupent de la maintenance et du ménage. On y trouve généralement quelques tables et plusieurs chaises, ainsi qu'un distributeur.

23. Salle de comparution : il s'agit de la salle où sont alignés chaque suspects dans l'espoir que les témoins les identifient via la salle d'observation.

24. Salle d'observation : elle est connectée à la précédente par un miroir sans teint et permet aux policiers et aux témoins d'observer les suspects.

25. Bureau de la délégation chinoise : une enquête a poussé une brigade chinoise à séjourner temporairement dans les locaux du commissariat le temps de sa résolution. Ils se sont vus aménager des locaux plus petits que le bureau des lieutenants/capitaines, non loin du bureau du commissaire Endо̄.

26. Bureau des lieutenants/capitaines de police : dans cette salle cohabitent les lieutenants et les capitaines du commissariat. On y trouve plusieurs bureaux que la plupart des officiers utilisent à tour de rôle selon leur présence, même si chacun d'eux possède une clef ouvrant un casier personnel. Toutefois, ils bénéficient de plus d'espace car ils sont tout simplement moins nombreux.

27. Bureau du commissaire Harada : Il est identique à celui du commissaire Endо̄, c'est l'un des bureaux les mieux aménagés et des plus confortables. On y trouve de multiples casiers, une petite bibliothèque, un grand bureau, un petit coffre-fort, ainsi que plusieurs cadres contenant quelques photographies personnelles ou plus souvent professionnelles. Ces bureaux contiennent également leurs propres lavabos et toilettes.

28. Bureau du commissaire Endо̄ : Il est identique à celui du commissaire Harada. On y trouve aussi de multiples casiers, une petite bibliothèque, un grand bureau, un petit coffre-fort, ainsi que plusieurs cadres contenant quelques photographies personnelles ou plus souvent professionnelles. Ces bureaux contiennent également leurs propres lavabos et toilettes.

29. Salle multi-usage / seconde salle de conférence : il s'agit d'une pièce aménagée de diverses tables et chaises, d'une petite estrade, d'un petit pupitre et d'un tableau. C'est ici que se tiennent quelques petites réunions lorsque la grande salle 11 est occupée ou inutile. Le reste du temps cette salle relativement imposante est occupée selon les besoins. Sa disposition centrale et ses deux entrées en faisant un lieu de passage obligé (l'escalier y débouchant directement) aussi bien qu'un vaste fourre-tout, un lieu où s'isoler ou se détendre pour ceux qui n'ont pas envie d'aller dans la salle de repos du rez-de-chaussée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 310
¥ : 2147483647
Date d'inscription : 20/09/2013
Emploi/études : Directeur du Body Scandals
avatar
PNJ

MessageSujet: Re: Le commissariat   Sam 23 Sep - 22:07

Les postes


Chefs Harada Masato et Endо̄ Hiroto (PVs)


Commissaires


Endо̄ Hiroto (PV, brigade spéciale)
Harada Masato (PV,  brigade du champ d'investigation général)

Commandants


...


Capitaines


Katano Mareo (brigade de Endо̄)
Naoe Takara (brigade de Endо̄)


Lieutenants


Atkins Brooklyn (brigade de Harada, en prêt dans celle de Endо̄ pour une mission)
Liu De Lan (brigade de Harada)
Maeda Ryuunosuke ( PV brigade de Harada)
Nakajima Akane ( PV brigade de Harada)
Sano Mila (brigade de Endо̄)

Majors


...


Brigadier-chef


...


Brigadiers


Wang Cheng Li (policier taïwanais en mission à Osaka)


Gardiens de la paix


...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le commissariat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaitaku :: Commissariat :: Le code pénal :: Annexes :: Les activités sur Kaitaku :: Les établissements-
Sauter vers: