Liu De Lan - You Can Call Me Monster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:01

Liu De Lan
Feat. Park Chan Yeol

ID Card
Nom : Liu
Prénom :De Lan
Âge : 21 ans
Date et lieu de naissance : 18 Février 1995, Shanghai, Chine
Nationalité : Japonais
Statut marital : Fiancé
Situation financière : Aisé
Métier : Lieutenant de police
Casier judiciaire : Officiellement, son casier judiciaire est vierge. Officieusement, il a déjà volé une voiture, "conduit" en état d’ébriété, et on a déjà porté plainte contre lui pour violence physique.

Anecdotes
- Il a fait du kung fu pendant 12 ans, mais a arrêté quand il a déménagé au Japon.
- Il déteste la cuisine épicée, mais adore tout ce qui est sucré.
- Il a dû passer trois fois le permis avant de l’avoir.
- Il porte toujours une bague à son annulaire droit, et il l’a fait tourner dès qu’il a besoin de se calmer. (C’est son anti-stress.) Il a tendance à « jouer » avec dès qu’une situation lui fait perdre patience.
- Il gonfle souvent ses joues d’air, c’est souvent signe qu’il s’ennuie.
- Il adore dormir et déteste quand on le réveille trop tôt, ou qu'on interrompt son sommeil, ça le met de mauvaise humeur.
- La première fois qu’il a remarqué avoir le vertige fut quand son père l’a emmené – pendant des vacances à Tokyo – en haut de la Tokyo SkyTree. Il avait 10 ans, et son père avait mis plus de deux heure à le convaincre de lâcher la rembarde et qu’il n’allait pas tomber. Il était resté pétrifié face au vide.
- Il s'est cassé le nez une fois, alors qu'il avait 15 ans. Il se battait avec garçon d'une autre classe parce qu'ils n'étaient pas d'accord sur le fait que la classe de De Lan était beaucoup plus intéressante que celle de l'autre garçon. De Lan a réussi à le mettre KO. Le seul problème étant qu'il s'est ensuite pris les pieds dans le corps à terre de son camarade et qu'il est tombé comme une merde, se cassant le nez contre le mur face à lui. Il n'avait eu un réflexe assez rapide pour se rattraper. C'est une chose dont il a très honte.
- À 18 ans, il a volé une voiture de police et a fini dans un poteau. Ses parents ont parlé d'un simple emprunt, et qu'il avait juste cherché par là à se mettre à la place de ses modèles. La vérité étant tout autre, il était dégouté d'avoir raté son examen du permis pour la 2eme fois. Ce que seuls ses parents savent aussi, c'est qu'il avait dépassé la limite d'alcool autorisé dans le sang.
Caractère
De Lan n’est pas un garçon à la personnalité facile à vivre. Son attitude peut parfois paraître rafraichissante, comme on peut le remarquer dans sa façon de parler qui est souvent chaleureuse. Il peut d’ailleurs être considéré comme « gentil » et très attentionné envers ses amis, mais il ne faut pas croire que c’est une garçon fragile et vulnérable. Les gens ont très souvent tendance à l’énerver, très rapidement, et son attitude peut changer du tout au tout. Il est très réactif et n’hésite jamais à répondre par la force quand il n’arrive pas à se contrôler. De la même façon que De Lan policier, ce n’est pas le De Lan civil. Le chinois prend son rôle de policier très au sérieux, tout comme il sait que dans ce métier, il faut savoir s’imposer si on ne veut pas se faire marcher dessus. Il pourra dès lors paraître très froid, très distant et très sérieux. Voire même un peu trop de tout ça. Il arrive cependant à se contrôler un maximum, car après tout, il ne voudrait pas non plus que son poste et son métier se retrouvent fragilisés par sa mauvaise conduite. Il y tient beaucoup trop.

C’est en dehors un jeune homme très facilement irritable et qui se vexe avec une déconcertante rapidité.  Il est cependant d’une vivacité amusante. Plein d’entrain à n’importe quelle heure de la journée, et de la nuit, il sait comment s’y prendre pour redonner le sourire aux autres en un rien de temps. Il n’a pas peur du ridicule quand il s’agit de faire sourire quelqu’un. Même quand il est lui-même attristé par un fait ou un autre, il essaie toujours d’être le plus souriant possible. 21 ans et très démonstratif, il est plutôt ouvert aux autres, confiant et n’a pas peur de dire quelque chose qui puisse se retourner contre lui. Il lui arrive très souvent d’être isolent, n’hésitant pas un seul instant à hausser le ton lui aussi.

Il a souvent tendance à garder sa première impression des gens qu’il rencontre, et a du mal à s’en défaire. Trop têtu, il ne voudra pas changer son avis sur les gens très facilement, et mettra surement du temps à accepter qu’il se soit fait des idées sur la véritable personne face à lui. D’ailleurs, il préfère attendre de bien connaître la personne avant de lui accorder sa confiance, on ne sait jamais à qui on peut avoir affaire dans ce monde. Dans son entêtement, il a du mal à accepter qu’il ait pu avoir tort, mais il est du genre à reconnaître ses erreurs, et finira par s’y faire.

On peut facilement dire que De Lan est bordélique. Mais vraiment bordélique. Non pas qu’il aime vivre dans un bordel pas possible, mais il se trouve que la flemmardise qu’il possède en lui ne l’aide pas du tout. De plus, c’est un adepte de la procrastination, remettant toujours au lendemain ce qu’il doit faire le jour même. Mais bon, il sait quand même ranger quand il le faut et quand il doit accueillir quelqu’un chez lui. Etre maladroit fait aussi parti de ses plus gros défauts, il ne compte plus toutes les choses qu’il casse, tous les fils dans lesquels il se prend les pieds, ou bien ses lampes suspendues qu’il ne voit pas, mais qu’il se prend quand même dans la tête. De Lan est aussi très impatient, il ne supporte pas du tout d’attendre, ce qui lui arrive très souvent, le mettant en rogne contre la personne aussi rapide qu’un escargot devant lui, contre la personne qu’il devait attendre ou contre celle qui devait lui donner quelque chose.

De Lan aime beaucoup cuisiner, c’est un vrai cordon bleu. C’était pour lui tout bonnement impossible de ne pas savoir cuisiner, et après avoir passé de longues années à faire cramer ses œufs au plat et son riz (alors que ce dernier était bel et bien dans un cuiseur à riz), il s’est enfin décidé à suivre à la lettre les recettes qu’il trouvait, et passer outre cette malchance culinaire.

De Lan ne dispose que de très peu d’objets personnels auxquels il tient réellement, tel que la bague qu’il porte toujours à son doigt. Le reste ne lui tient pas tellement à cœur et s’il fallait un jour qu’il fasse le ménage, il ne garderait que le strict nécessaire, mettant tout le reste à la poubelle.

Il n’a pas peur de grand-chose, dans la vie. Seule une chose peut lui faire perdre tous ses moyens.

Le vide.

Le vide est clairement son pire ennemi, sa plus grande peur. Dans le meilleur des cas, le chinois peut se retrouver pétrifié, mais cela peut aussi aller jusqu’à lui faire faire un malaise. Il ne faut donc pas le faire monter trop haut dans un immeuble ou qu’il ne regarde par-dessus une fenêtre, qu’il regarde le vide.

Histoire
Recherche.

Liu De Lan.

Entrer.

Casier Judiciaire.


« Vide »


Il passe une main dans ses cheveux pour les ébouriffer, et il soupire. Son dossier est blanc comme neige, et il a beau essayer d’y entrer quelque chose, il n’y arrive pas. Sûrement ses parents, ça. Il fixe l’écran de son ordinateur et rouvre une nouvelle fois son propre fichier, dans l’espoir, encore et toujours, d’y trouver une quelconque modification. Mais non, toujours rien. Dans tout ce qu’il peut y trouver il n’y a pas grand-chose. Ils ont tout effacé.

Son nom : Liu.

C’est chinois.
Ça lui vient de son père, de ce pays qu’ils ont désormais quitté. Ça n’aurait jamais pu venir de sa mère de toute façon. Sa mère, dont les origines japonaises s’entendaient dans son nom de famille, il n’aurait jamais voulu ne serait-ce qu’une seule fois porter son nom. Kasahara, c’était beaucoup trop japonais pour lui qui avait en horreur le pays du soleil levant.

Son Prénom : De Lan.

Oui, il est d’accord avec vous, c’est un peu un prénom sorti de nulle part. Mais pour sa gouverne, ce n’est pas lui qui l’a choisi. D’ailleurs, ce n’est pas non plus ses parents. A ce qu’il parait, c’était le nom que sa grand-mère paternelle aurait aimé donné à son petit-fils. Bah elle avait réussi, les parents de l’enfant tout juste né n’avaient pas voulu en chercher un autre. Mais en fait, il l’aime quand même, son prénom. Liu De Lan, c’est pas la classe internationale ça ?

Son âge : 21 ans.

Et comme beaucoup peuvent le dire : 21 ans et toutes ses dents ! Il a certes plusieurs fois failli en perdre, que ce soit au détour de bagarres avec d’autres gamins de son école, à cause des murs qu’il se prenait parce qu’il n’arrivait pas à freiner quand il apprenait à faire du vélo, ou bien, plus tard, quand ce n’était plus contre des gamins puérils contre qui ils passaient ses nerfs, mais bel et bien des adultes, parfois beaucoup plus baraqués que lui.

Date et Lieu de Naissance : 18 Février 1995, Shanghaï, Chine.

De nombreux enfants étaient nés le même jour que lui, dans le même hôpital. Il n’était qu’une naissance banale, parmi tant d’autre. Un nourrisson en bonne santé, peut-être un peu plus rondoudou que la normale, mais ça, ça lui est passé en grandissant, directement après.

Nationalité : Japonais

Chinois dans son cœur, mais Japonais sur les papiers. Chinois. Parce qu’il est né là-bas, qu’il y a grandi jusqu’à l’âge de 17 ans, jusqu’à la fin de son lycée. Chinois, parce qu’il aime son pays de naissance, qu’il y a toutes ses origines, qu’il y a tous ses plus beaux souvenirs. Chinois, parce qu’il n’aime pas le Japon, et qu’il a toujours refusé de changer de nationalité une fois arrivé au pays de sa mère. Il aimait bien sa vie en Chine, une vie plus ou moins remplies d’aventures, où l’enfant turbulent qu’il était s’épanouissait dans la vie. Mais ils ont déménagé, ils ont été mutés. Mais Japonais, parce qu'il a du faire un choix. Surement l'un des plus horribles de toute sa vie. Japonais, parce qu'il s'est fait naturaliser.

Statut Marital : Fiancé.

Enfin, ça, c’est ce qui est dit officiellement. Officieusement, il n’en a strictement rien à faire de cette japonaise que sa mère veut qu’il épouse. Le nombre de fois où il l’a croisée, d’ailleurs, peut se compter sur une seule main. Et encore, il est optimiste. A ce qu’il parait, c’était une amie d’enfance qu’il aurait rencontré quelques fois quand ils étaient venus en vacances au Japon. Mais c’était il y a tellement longtemps, que De Lan ne s’en souvient pas du tout. Pour vous dire à quel point cette jeune fille avait marqué son esprit … De toute façon, il ne compte pas l’épouser. Les filles, ça ne l’intéresse pas. C’est trop niais, c’est plus chiant qu’autre chose quand elles sont en couple, et c’est aussi dire adieu à sa liberté. Donc, no way. De Lan se considère comme célibataire. (et ça rime !)

Situation financière : Aisé.

Bon, c’est vrai que sa richesse ne provient pas que de son dur labeur - bien que ce soit depuis toujours un forcené du travail, et qu’il gagne plutôt bien sa vie. Il doit son « statut » à ses parents. Deux policiers de longue date, désormais très haut gradés, et dont les récompenses, primes, et salaires, ont beaucoup aidé.

Métier : Policier.

Aussi loin qu’il s’en souvienne, c’est quelque chose qui s’est transmis de père en fils, ou de mère en fille. Du moins, ce qu’il sait, c’est que dans sa famille directe, tout le monde avait travaillé au service de la loi. Que ce soit militaire, avocat, juge, ou encore, comme dans son cas : policier. C’était un peu comme si son chemin avait été tracé dès sa naissance. On ne lui a pas laissé le choix, mais il faut dire qu’après avoir été bercé dans ce genre de chose depuis son plus jeune âge, il s’était automatiquement dit que lui aussi, il deviendrait policier. C’était son rêve. Devenir aussi fort que son père, aussi loyal que son grand-père, aussi juste que sa grand-mère, et aussi impartial que sa mère. Être policier, c’était pour lui tout un art, tout un métier.  

Pour pouvoir arriver à ses fins, il avait essayé d'avoir un parcours exemplaire. Oui, essayé. Parce que son parcours scolaire, lui, aura beau avoir été un – presque – sans faute, à côté de tout ça, son attitude avait longuement perturbé ses objectifs. C’était pas de sa faute, quand il estimait avoir besoin d’évacuer ses mauvaises pensées, ou qu’on l’irritait un peu trop, il avait tendance à répondre avec les poings, à envoyer balader les gens avec agressivité. De la même façon que plusieurs fois, quand on avait tenté de l’arrêter, de le faire descendre brutalement de son pied d'estale, les personnes ayant voulu s'en prendre à lui s’étaient retrouvées à l’hôpital. Il avait reçu bon nombre de punition et de leçons de la part de ses parents, qui avaient fait en sorte que les plaintes portées contre lui pour violence soient retirée. Mais à ses yeux, c’était de leur faute à eux, fallait pas être là au mauvais moment, et fallait pas essayer de s'en prendre à plus petit que soit.

Il avait passé le collège, et était rentré au lycée. Il n’était pas premier de classe, mais il s'en sortait toujours très bien. Il s’était un peu calmé, avec le temps, mais il faisait toujours parti des plus petits, ses camarades ne se gênant pas de le lui faire remarquer. Et finalement, quand ça partait trop loin, quand on le taquinait un peu trop, bah c’était reparti pour un tour, où il finissait dans le bureau du proviseur. Pourtant, c’était un enfant plutôt gentil, jovial, et agréable. Fallait juste pas pousser le bouchon trop loin. Ce n'est qu'en entrant en première qu'il s'est vu avoir une poussée de croissance faisant désormais de lui l'un des plus grands. À 17 ans, voilà qu'il avait atteint le mètre 80. Prouvant aux yeux de tous qu'il n’était plus l'adolescent dont on pouvait rire de sa taille à tout va.
C'est, cela dit, à cet âge là aussi que ses parents se sont vu offrir une promotion. Sa mère, plus exactement, à qui l'on proposait un poste plus haut gradé. À ce qu’il paraît, c’était dû à un manque d'effectif. Alors sans même qu’on lui demande son avis, ils avaient déménagé à Tokyo. Au Japon.

Sauf que De Lan, il aimait pas le Japon. Pour tellement de raisons, et trop peu à la fois. Sûrement parce que c’était tout simplement lié à sa mère. Évidemment qu'il l'aimait, c’était elle qui lui avait donné la vie, après tout. Mais rien à faire, il avait toujours été en froid avec elle. Peut-être avait-elle été trop stricte avec lui durant son enfance, peut-être n’avait-elle pas été assez présente, ne lui avait-elle pas donné assez d'amour .. ? Et de tout façon, c’était de sa faute s’il avait du dire au revoir à son pays natal, s’il avait dû dire au revoir à ses amis. Elle n'avait pensé qu’à elle.

C'est donc à ses 17 ans, après la fin de son lycée, qu'ils avaient emménagé dans une maison de fonction non loin du commissariat principal de police de la ville de Tokyo. À leur arrivée, De Lan était on ne peut plus motivé à devenir policier, parce qu’il sait qu'au Japon aussi, il y avait de quoi faire niveau criminalité. Et il espérait fortement trouver sa place au sein d'une académie de police. Mais il voulait pas rester à Tokyo, la ville n’étant que trop peu intéressante à ses yeux. Sa mère avait pourtant insisté pour qu’il entre dans l’Académie de la capitale nippone et il était difficile de contredire ses paroles, alors au final, il était resté. Il avait passé trois longues années à apprendre, à s’entraîner, à accomplir ce rêve de gamin, dans une ville qu'il n’aimait pas. Avec des gens qu'il n'aimait pas. En fait, il devait sûrement avoir un problème avec les japonais tout court. Parce que pour lui, ils étaient tous plus inintéressant les uns que les autres. En plus, la plupart n'avait aucune ambition. C’était ridicule.

À 20 ans, comme premiers services, on l'avait envoyé à Osaka. Il était stagiaire, mais c’est bien dans cette ville qu’il se sentait le mieux. Au moins, ici, il y avait des personnes qui étaient beaucoup plus intéressantes à côtoyer que tout ces tokyoites robotisés. À Osaka, il avait pu renoncer à cette routine qu’il avait trouvé en arrivant à Tokyo. De la même façon qu’il avait enfin pu quitter ses parents pour pouvoir avancer seul. Il y a passé un semestre avant finalement d'y être embauché à plein temps en tant qu'agent de terrain. À Osaka, il avait un peu l'impression de se sentir chez lui, bizarrement.

Alors aujourd’hui, lorsqu’il intervient, c'est toujours fier de son parcours, et fier de lui, qu'il brandit sa plaque de policier. Il n'est absolument pas déçu de son poste, c'est comme il le rêvait. Certes, il en avait un peu – beaucoup – chié parfois, mais ce n’était qu’un détail minime désormais, et il comptait bien monter les échelons un par un !

De Lan soupire de nouveau, mais un sourire en coin de forme sur ses lèvres. Il referme sa fenêtre d'ordinateur et quitte le siège de son bureau. De toute façon, vide ou rempli des erreurs qu'il a pu faire, son casier judiciaire ne change rien à ses objectifs, ni à son attitude. Encore aujourd’hui, il reste ce gamin turbulent. Ce gamin qu'on trouve quand on le cherche trop. Ce gamin sérieux et intransigeant quand on parle boulot, mais ce gamin joyeux et convivial quand il n'est plus question de tout ce qui se rapport à son poste de policier..

Behind the scene crime
Je vais remplir ce petit cadre pour le moment parce que c'est vraiment galère sur téléphone et je n'ai pas d'ordinateur avec moi TT.

Donc moi c'est Boulet. (Wéparcequejesuisunboulet) J'ai 18 ans, et j'entre en deuxième année de prépa intégrée (donc autant dire que c'est chaud patate 8D).

J'ai aussi connu le forum grâce à Ren, un peu avant son ouverture je crois ... Et j'ai déjà eu l'occasion de ramener mes fesses sur ce forum en tant qu'invité (Sisi ça compte).

Au départ j'étais absolument pas censé venir. Du genre ...
Vers 15:51 (heure française) j'ai dit aux filles que je pouvais vraiment pas m'inscrire avec elles. 15h52 je demandais déjà quel avatar je pouvais jouer, et 16h18 j'etais inscrite. Pour vous dire la faiblesse de ma personne OMG.

Petite Note, je suis actuellement à Séoul, sans ordinateur, donc c'est un peu difficile de gérer une fiche ;w;. (Par manque de moyen et de temps, surtout.) Du coup si vous n'y voyez pas d'inconvénient, je la commencerai sûrement d'ici mon retour, soit dans une semaine :3 ♥ pleins d'amuur.



Dernière édition par Liu De Lan le Ven 18 Aoû - 17:43, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 142
¥ : 32
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 22
Localisation : Sûrement dans une ruelle sombre à vendre sa drogue ou dans son bar à servir les gens
Emploi/études : Il est quasiment analphabète, il n'as pas fait d'étude. Mais cela ne l'empêche pas de dealer ou de servir les gens dans ce petit bar où il travaille
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:02

PREUUUUMS
(ET J'EDITE APRES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:02

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:24

wow.
bientôt on aura les exos au complet sur forum

en tout cas bienvenue ici
profite bien de séoul aussi
et hâte de voir ce que tu nous prépare avec ce 'grand' monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:25

JE T'AIMEUH
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 391
¥ : 43
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 26
Localisation : surement à la salle de boxe
Emploi/études : enchaine les jobs, free-fighter illégalement
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 1:29

Hey angel

Bienvenue parmi nous petit (ou grand) boulet (c'est mignon les boulets   )

Alors comme on ne peut pas trop en savoir sur ton personnage, (à part l'avatar) et que ce soit un policier ce qui en soit merveilleux pour commencer, je vais parler de ton BTSC.   Vrai que ça, c'est de la faiblesse et je me vois trop en toi XDD Ce n'est pas un mal pour nous puisque tu es là, merci à ta faiblesse donc  

Profite-bien de ton séjour, on t'attendra (c'est noté pour ta fiche)   Et si tu as besoin d'un peu plus de temps à ton retour, n'hésite pas à demander un délai en postant dans ta fiche. Nos boites à mp restent ouvertes si tu as la moindre question  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 160
¥ : 8
Date d'inscription : 19/07/2017
Age : 22
Localisation : Partout
Emploi/études : Stripteaseuse et hôtesse pour les plus généreux
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 10:32

Bienvenue

Bon courage pour ta fiche Et la faiblesse c'est le bien x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 339
¥ : 0
Date d'inscription : 22/07/2017
Age : 21
Localisation : Probablement en train de traîner quelque part pour faire une ou deux courses.
Emploi/études : Videur avec quelques extras pour les gangs lorsque le manque d'argent se faire ressentir.
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 11:36

Oh un petit policier qui arrive par ici ! BIENVENUE ! *.* Très franchement, j'ai la même faiblesse que toi face à un forum parfois, donc je te comprends parfaitement ! :o
Bonne chance pour ta fiche ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 570
¥ : 38
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 25
Localisation : Encore et toujours sur le terrain
Emploi/études : Lieutenant de police
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Lun 24 Juil - 12:06

Welcome sur le fofo

Puis un policier en plus, tout le commissariat est en train de faire la fête

Profites bien de ton séjour, t'as de la chance d'être la bas Du coup histoire d'être sûre que tu aies le temps d'atterir sur le tarmac sans te jeter sur ta fiche on te laisse un délais large, jusqu'au 13 août Wink

Bon courage en avance pour cette fichette donc, on t'attendra patiemment et si tu as des questions, notre boîte à MP t'es ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 391
¥ : 43
Date d'inscription : 20/09/2016
Age : 26
Localisation : surement à la salle de boxe
Emploi/études : enchaine les jobs, free-fighter illégalement
avatar

MessageSujet: Re: Liu De Lan - You Can Call Me Monster   Ven 11 Aoû - 16:15

Hey angel

Il ne reste plus que deux jours avant la fin de ton délai, est-ce que tu as besoin de quelque jours de plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Liu De Lan - You Can Call Me Monster
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kaitaku :: Permission :: La morgue :: Les fiches-
Sauter vers: